Communiqué

 

Alors que notre pays est tragiquement endeuillé par un attentat terroriste qui a causé  la mort d’un fonctionnaire de police; Madame Le Pen, candidate aux élections présidentielles, a trouvé l’audace, de nouveau, d’associer notre fédération aux mosquées ou associations liées au «  fondamentalisme islamiste qui est l’idéologie qui arme ces terroristes… ».

 

Nous n’avons pas pour habitude de réagir  aux déclarations hystériques de la dirigeante du Front National. Cependant, nous ne pouvons tolérer de telles récidives le lendemain d’une attaque terroriste aussi grave et à deux jours du premier tour des élections présidentielles.
Il n’échappe à personne que par ce mensonge éhonté, Madame Le Pen ne cherche, comme à son habitude, qu’à jouer la peur pour tenter de ratisser des voix. Il lui  eut été plus judicieux  de se tenir à l’exposition de son programme mais elle  lui préfère réveiller les vieux démons et s’improviser spécialiste de l’islam de France.

 

Pour mémoire, l’UOIF œuvre depuis près de quarante ans pour promouvoir une lecture de l’islam ouverte qui prône la paix et la fraternité.

 

L’UOIF a été et reste le précurseur de la notion d’islam de France qui sous-tend l’adaptation de la pratique musulmane au contexte et ainsi œuvrer en faveur du bien vivre-ensemble.

 

Par ses idées et les valeurs qu’elle promeut, l’UOIF constitue un réel rempart contre l’extrémisme et le repli communautaire.

 

L’UOIF est fondatrice du Conseil Français du Culte Musulman et un de ses acteurs essentiels. Ses  mosquées et associations travaillent avec toutes les parties prenantes de la société et sont connues de tous. Les positions de l’UOIF vis-à-vis du terrorisme le sont également.
Les idées et les déclarations irresponsables de Madame Le Pen divisent la communauté nationale et confortent Daesh dans son discours sur une France qui rejetterait ses enfants de confession musulmane.

 

Pour finir, les musulmans de France en ont assez de cette stigmatisation et de cette provocation à longueur de journée qui tentent de les fragiliser.

 

L’UOIF se réserve le droit de porter l’affaire en justice.

 

 

 

L’Union des Organisations Islamiques de France,

La Courneuve le 21 avril 2017.

Commentaires (0)

*

Copyright UOIF 2013. Tous droits réservés - Powered by UOIF