Renouvelle ta vie !

Au nom de Dieu miséricordieux

« Dieu ne change rien, en un peuple, tant qu’ils ne changent rien en eux-mêmes »

 

Il arrive bien des fois que l’individu, cherchant à entamer une page nouvelle de son existence, associe ce renouveau escompté à quelque conjoncture de la vie telle une amélioration de sa situation, de son statut… à une date déterminée ou bien à une fête quelconque (anniversaire, nouvel an), etc. En atermoyant de la sorte, il a l’impression que l’avènement de cette échéance  lui apportera force et vigueur, pour transformer son apathie et son désespoir en vivacité, en espérance.

 

C’est là une chimère. C’est que « le renouveau de la vie provient avant tout du fond de l’âme ». L’homme  qui aborde la vie avec détermination et clairvoyance, loin de se résigner à aller au gré des circonstances, si cruelles fussent-elles, se propose plutôt d’en tirer parti, en affirmant sa responsabilité.

 

Ainsi, en est-il de la graine des fleurs : ensevelie sous les marécages, elle se fraie une voie vers la surface, vers la lumière du soleil, qu’elle accueille en exhalant des senteurs suaves. Défiant la vase infecte et l’eau impure, elle les mue en une couleur éblouissante, en une odeur agréable.

Reconstruire sa vie, l’homme peut y parvenir pour peu qu’il sache investir sa force potentielle et ses facultés latentes et saisir les chances offertes, si infimes soient-elles.

 

Dans ce sens l’imam Hasan Al-Banna disait vrai lorsqu’il affirmait : « le bonheur escompté par la totalité des humains, c’est leurs propres cœurs et âmes qu’ils le reçoivent. Il en va autant du malheur dont ils sont entourés et qu’ils fuissent sans cesse, il trouve bel et bien sa source dans les cœurs et âmes ».

 

« Hommes ! Ne laissez point votre vie tributaire d’un vœu indéfini suspendu à l’inconnu ; tergiverser ne vous sera d’aucun bénéfice ».

 

Extrait de Renouvelle Ta Vie de Muhammad Al-Ghazali

Commentaires (0)

*

Copyright UOIF 2013. Tous droits réservés - Powered by UOIF