Sur le jeûne…

Jeûne

Qu’en est-il du fait de manger et de boire pendant que le muezzin appelle à la prière, ou quelques instants après, dans le cas où l’on ne connaît pas le moment exact de l’apparition de l’aube ? 


Si quelqu’un est en train de manger et entend l’appel à la prière, il doit cracher ce qu’il est en train de manger. Mais si quelqu’un mange et après il se rend compte qu’il a mangé alors que l’aube est arrivée depuis 5 à 10 minutes, alors il peut continuer le jeûne de ce jour mais il doit rendre ce jour après le ramadan.
On a le droit de ne pas jeûner pendant le voyage, mais comment faire ?

Garder son intention de jeûner, et ce n’est qu’après avoir quitté son lieu de résidence, qu’on est en droit de rompre son jeûne et de manger. Tant qu’on est chez soi, dans sa ville ou village, on ne peut pas rompre le jeûne. Celui-ci sera rattrappé plus tard, après Ramadan. Le voyage ne doit bien sûr pas être entamé dans le seul but de rompre le jeûne !!
Qu’en est-il du jeûne de celui qui ne prie pas ? 

 

Tout d’abord, la personne doit savoir qu’en islam, ne pas prier est un grand péché à la base parceque la prière est un des piliers de l’islam. Cela s’applique donc aussi pendant le mois de ramadan. Il faut profiter de cette occasion pour commencer la prière. Toutefois, le jeûne est valable.
Qu’en est-il si l’on dort tout au long de la journée pendant un jour de jeûne ?

 

C’est déconseillé sauf pour les gens qui travaillent la nuit. Ces derniers peuvent se reposer jusqu’à la prière de Dhor. Le jeûne représente un sacrifice par amour de Dieu. Il permet de combattre sonégo, de maîtriser ses pulsions, de devenir endurant.

 


Peut-on goûter des plats en état de jeûne ?

 

Oui, à condition de ne rien avaler ; le jeûne étant basé sur le fait de ne rien faire parvenir à l’estomac.
La personne en état de jeûne peut-elle nager ?

 

Oui, le jeûneur ou la jeûneuse peut nager mais il ne faut pas avaler de l’eau. Auquel cas, le jeûne serait rompu.

 


Peut-on consulter un gynécologue pendant le mois de ramadan ? 

 

Ceci est une consultation médicale au même titre qu’une autre. En aucun cas, cela ne rompt le jeûne. Mais la femme doit faire les petites ablutions pour faire la prière.
Peut-on prendre la pilule pour empêcher les règles pendant le Ramadan ? 

 

Religieusement, prendre la pilule est permis mais il vaut mieux éviter. Dans tous les cas, il faut prendre conseil auprès d’un gynécologue car prendre la pilule nécessite un avis médical, et cela doit faire l’objet d’un commun accord au sein du couple. Mais le mieux est de ne pas perturber ce qui est naturel, il ne faut pas jeûner les jours de menstrues et les rattraper après le mois de Ramadan.

Arracher une dent annule-t-il le jeûne ?

 

Arracher une dent ne coupe pas le jeûne, sauf s’il y a un risque d’avaler des produits ou du sang. Si la personne est sûre de ne rien avaler alors elle peut se faire arracher une dent. Autre cas, dans la mesure où la personne a une forte douleur et a besoin de médicament, elle peut rompre son jeûne et le rattraper plus tard.

 

 

L’utilisation d’inhalateur est-elle autorisée en état de jeûne pour les asmathiques ?

 

Oui, si une personne asthmatique a une crise et a besoin de vantoline, elle peut utiliser un inhalateur parce que le gaz de ces appareils sert à dilater les bronches respiratoires et lui permet de mieux respirer. Le jeûne n’est pas rompu.

 

 

 

Peut-on utiliser des gouttes pour les yeux pendant le jeûne ? 

 

Oui, on peut utiliser des gouttes sans problème en cas de prescription médicale.
Est-il possible d’utiliser de la crème en état de jeûne ? 

 

Nous pouvons utiliser de la crème pour le visage ou le corps car ce qui coupe le jeûne, c’est ce que l’on mange ou ce que l’on boit.
Un voyageur qui ne jeûne pas, peut-il avoir des rapports sexuels ? 

 

Oui c’est possible : quelqu’un qui est en voyage, n’a pas à jeûner, rentre chez lui et retrouve sa femme, peut avoir des rapports puisque sa journée n’a pas été jeûnée. Toutefois, ce cas n’est possible que si sa femme ne jeûne pas. Par exemple, dans le cas où ses menstrues se sont interrompues après le fajr et qu’elle a fait ses grandes ablutions, car l’épouse est sensée être en état de jeûne.
Une femme enceinte doit-elle jeûner ? Et qu’en est-il de la femme qui allaite ? 

 

Chacune de ces femmes peut jeûner. Sauf si la femme enceinte jeûne avec difficulté ou a peur pour son fœtus, à ce moment-là, elle a le droit de manger mais elle rend ses jours quelques temps après l’accouchement. Pareil pour la femme qui allaite, si elle a peur de ne plus avoir de lait, elle ne jeûne pas et rend son jeûne plus tard.
Peut-on avaler sa salive pendant le jeûne ? 

 

Oui. On ne peut pas rester toute une journée la bouche sèche.

 

 

 

Le fait de recevoir des injections ou des piqûres affecte-il le jeûne pendant le mois du Ramadan ?
Si une personne est malade pendant le mois de ramadan et doit recevoir des injections, il n’y a aucun mal. Elle ne coupe pas le jeûne dans la mesure où ces injections concernent des médicaments pour une maladie précise. Mais si les injections concernent des vitamines par exemple ou du glucose par perfusion, alors, le jeûne est rompu et doit être rendu après la guérison au même titre qu’une personne malade.
Que doit-on faire en cas de vomissement pendant les journées du mois de Ramadan ? 

 

Il ne faut pas se faire vomir intentionnellement. L’essentiel est que le vomissement ne rentre pas dans l’estomac. Dans ce cas le jeûne reste valable.

 

 

 

Que doit faire le voyageur pendant le mois de Ramadan ?

 

Le mieux est d’arriver à jeûner pendant son voyage mais si cela est difficile, il peut ne pas jeûner et rendre ses jours après le mois de ramadan. « Pendant un nombre déterminé de jours. Quiconque d’entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d’autres jours ». (Sourate 2 La Vache (Al Baqara), verset 184)
Quelle est la priorité entre un jour rendu et un jour surérogatoire ? 

 

Il y a une divergence entre les savants. Rattraper les jours non jeûnés est une obligation. Toutefois, surtout pour les femmes qui doivent rattraper les jours après le mois de ramadan, il y a des savants qui disent que l’on fait d’abord les surérogatoires car l’islam n’a pas fixé un délai obligatoire pour rendre ces jours non jeûnés. Aïcha -qu’Allah l’agréée- nous a raconté, qu’elle-même ne rendait ses jours qu’au mois de chaaban. On ne peut pas imaginer qu’Aïcha, la femme du Prophète (prière et salut sur lui), ne faisait pas le jeûne surérogatoire de shawal. Notre conseil est que les femmes profitent du mois de shawal pour faire ces jours-là et rattrapent leurs autres jours au cours de l’année puisque le temps leur est accordé.

 

 
Que doit faire celui qui retarde les jours manqués d’une année entière ? 

 

S’il retarde ses jours avec une raison valable telle que le fait de voyager toute l’année ou une longue maladie, il rend ses jours. Mais s’il n’y a pas de raisons valables, en plus de rendre ces jours, il doit payer par jour ce qui correspond à la nourriture d’un pauvre.

4

Commentaires (4)

*

  1. Lina

    « Qu’en est-il du jeûne de celui qui ne prie pas ?

    Tout d’abord, la personne doit savoir qu’en islam, ne pas prier est un grand péché à la base parceque la prière est un des piliers de l’islam. Cela s’applique donc aussi pendant le mois de ramadan. Il faut profiter de cette occasion pour commencer la prière. Toutefois, le jeûne est valable. »

    As salem aleykoum wa ramatulahi wa barakatuh. Je ne comprend pas pourquoi car une personne qui ne prie pas est considérée comme mécréante et le jeune d’un mécréant n’est pas accepté. Donc comment est-ce possible ?

  2. Jo

    Salam,
    Je ne suis pas d’accord avec le début.
    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Si l’un d’entre vous entend le adhan alors que le récipient est dans sa main, qu’il ne le pose pas jusqu’à ce qu’il ai terminé de manger ou boire ce dont il a besoin ».
    (Rapporté par Abou Daoud et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1394)
    Recracher sa nourriture n’est pas nécessaire mais il ne faut pas en rajouter.

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), un homme s’est rendu au Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) et a dit: Ô Messager d’Allah! Certes j’ai mangé et j’ai bu par oubli alors que je jeûnais. Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) lui a dit: « C’est Allah qui t’a nourri et abreuvé et tu n’as pas à rattraper ».
    (Rapporté par Daraqoutni et authentifié par cheikh Albani dans Irwa Al Ghalil vol 4 p 86)
    Celui qui mange involontairement n’a donc pas à rattraper.

  3. khaled

    salem
    je vie à Lille et je travaille à Bruxelles 110 km, je rentre tous les jours à Lille
    qu’en est il des dérogations sur la prière et du jeune ?
    Par exemple : rassembler et raccourcir à 2 Rakaates les prieres Dohr et Asr ……

    En été je rentre chez moi avant Asr , en hiver, je rentre chez moi après Ichaa
    salem aleykoum wa ramatulahi wa barakatuh.

Copyright UOIF 2013. Tous droits réservés - Powered by UOIF