Femmes : faisons converger nos luttes pour l’égalité et contre toute forme d’injustice

 

Pour célébrer la Journée internationale des droits de la femme, la Ligue française des femmes musulmanes (LFFM) a lancé il y a quelques années l’opération « Un sourire, une rose », distribuant plusieurs milliers de roses dans différentes villes de France. Une manière de casser les préjugés sur les femmes musulmanes et de faire connaitre leur lutte pour plus d’égalité dans un féminisme inclusif.

 

Les luttes des femmes ont permis de conquérir des droits et de progresser vers leur émancipation. La journée du 8 mars célèbre l’histoire de ces luttes dans le monde entier. Elle est plus qu’un symbole ; la Ligue française des femmes musulmanes (LFFM) déplore l’utilisation de cette journée à des fins commerciales.
Dans la société, les femmes sont partout mais l’égalité n’est nulle part ! Les femmes sont touchées par les inégalités de salaire et de retraite, par le temps partiel subi, la précarité ; elles sont minoritaires dans les postes de responsabilité politique et économique. Elles sont trop souvent victimes de multiples formes de violences : violences conjugales, violence au travail, viols, agressions racistes. Les femmes sont également les premières victimes des guerres.
En France, les femmes musulmanes sont plus que jamais victimes de leur visibilité, instrumentalisée par les politiques et les médias qui jouent un rôle pervers. Les propositions incessantes pour restreindre la liberté des femmes musulmanes sont un obstacle à leur épanouissement mais aussi à celui de la société entière. Les politiques d’austérité, la montée des extrêmes et l’islamophobie étatique imposent plus que jamais des régressions pour les femmes. De surcroît, elles ont absorbé injustement la répercussion du terrorisme international. La communauté musulmane et a fortiori les femmes ne doivent pas être les victimes de la haine et de l’incompréhension face aux drames survenus dans notre société.
La femme se heurte encore à ces obstacles pour s’épanouir pleinement dans la société. La femme musulmane porte, en outre, un autre défi de taille : celui d’assumer sa condition féminine et faire valoir ses libertés fondamentales.
Aujourd’hui, plus que jamais, nous devons nous rassembler, faire converger nos luttes pour l’égalité et contre toute forme de violence et d’injustice. Il faut ouvrir la porte du vivre-ensemble et du dialogue. Nous devons dépasser le poids des apparences et revenir aux valeurs de cohésion et de paix. Les femmes doivent être unies pour défendre leurs droits. Il faut rendre toutes les luttes des femmes visibles !
En tant que femmes, nous affirmons l’importance d’avoir confiance en nous, en nos compétences, notre dignité, nos valeurs, en ayant la pleine connaissance de nos droits, notre condition, nos responsabilités. Au sein de la communauté musulmane, la femme doit défendre sa place et les droits que l’islam lui confèrent, en dépit des tentatives des Hommes de l’en désapproprier.
La société tout entière, les médias, les politiques doivent contribuer à cette impulsion, pour que les femmes puissent porter leurs valeurs, participer au changement et jouer pleinement leur rôle citoyen.

Hela Khomsi
****
Hela Khomsi est présidente de la Ligue française des femmes musulmanes (LFFM).

 

Source : Saphrinews

Commentaires (1)

*

Copyright UOIF 2013. Tous droits réservés - Powered by UOIF