Egypte : La France vend ses Rafales et son âme au diable

La France a annoncé la vente de 24 avions de chasse Rafale à l’Egypte du despote Al-sisi cette semaine.

 

L’attitude du gouvernement était prévisible: se féliciter des créations d’emplois, ne surtout pas rappeler que c’est un coup d’État militaire qui a porté Al-sisi à la tête du pays, ne rien dire des milliers d’opposants tués, emprisonnés et condamnés à mort; bref la Realpolitik a l’air de justifier d’agir en « VRP de la mort » comme disait Noël Mamère cette semaine sur BFMTV.

 

Le plus choquant est pour moi le silence total – à quelques rares exceptions – de l’opposition, des commentateurs, des philosophes en chemise blanche et bien sur des médias mainstream qui une fois de plus sont muets ou au moins très discrets sur la nature du régime égyptien.

 

Certains articles (comme ici celui des Échos) ont même expliqué pourquoi le Rafale était indispensable à l’Égypte, la journaliste déclare même :

 

« Après trois ans d’une révolution, suscitée par le printemps arabe, qui a renversé le président Hosni Moubarak, puis posé un voile noir sur l’Egypte pendant le gouvernement des Frères musulmans, l’accession au pouvoir du général Abdel Fattah Al Sissi, en juin 2014, a permis de stabiliser l’Egypte ».

La seule « polémique » entendue dans ces médias portait sur le fait de savoir si l’Égypte pourrait oui ou non honorer le paiement d’un contrat à plusieurs milliards d’euros.

 

Dans cette ambiance générale d’indifférence quelques – trop rares – voix se sont faites entendre parmi nos « élites » politiques.

 

Noël Mamère tout d’abord sur BFMTV a eu des mots justes, l’interview est visible ici.

 

Rama Yade ensuite (voir ici) considère que c’est « une honte ».

Europe Écologie les Verts enfin a dénoncé « les discours d’autosatisfaction et l’unanimisme aveugle de la classe politique ». « La livraison d’armes de guerre à une dictature militaire dont les violations faites aux droits de l’homme ou les tirs à balles réelles sur des manifestants sont actuellement légion »

 

Jean-Yves le Drian, notre ministre de la Défense, pour répondre à ces accusations a  lui déclaré :
« A ma connaissance, le président Sissi a été élu par le peuple et, d’ailleurs, il y aura bientôt des élections législatives dans le pays. C’est tout ce que j’ai à dire ».

 

Après tant de cynisme que dire de plus?

Commentaires (0)

*

Copyright UOIF 2013. Tous droits réservés - Powered by UOIF