Égypte : condamnations à mort de citoyens

Condamnations Égypte
Un tribunal égyptien a condamné à mort ce lundi en première instance 529 partisans du président égyptien Mohammed Morsi.
Choquée par cette décision judiciaire qui attaque de nouveau la liberté d’expression et de conscience en Egypte, l’Union des Organisations Islamiques de France ne peut que condamner celle-ci résolument.
L’UOIF est particulièrement révoltée par la volonté délibérée d’éliminer des hommes et des femmes et de faire de la peine de mort l’outil d’un totalitarisme qui prend forme.
L’UOIF appelle la communauté internationale à sanctionner fermement le gouvernement égyptien actuel, illégitime, qui se permet de bafouer, en toute impunité, les droits de ses citoyens.
L’UOIF rappelle l’extrême gravité de ce procès qui va coûter injustement la vie à des égyptiens en raison d’avoir exprimer leur liberté de penser. Il est temps que la communauté internationale s’élève fermement et protège la vie de ceux qui se battent pour la démocratie.
Le 24 Mars 2014,
L’Union des Organisations Islamiques de France

Commentaires (1)

*

  1. avignon

    Dans le monde entier le pouvoir bafoue les droits de l’homme l’être humain est massacré au nom de l’ordre intérieur et sous les prétextes les plus fallacieux on détruit, sans aucuns états d’âme ces vies que les femmes ont engendrées dans la souffrance, il est beau le monde, ils sont beaux ces hommes, surtout quand ils portent des armes !!!

Copyright UOIF 2013. Tous droits réservés - Powered by UOIF