Décision de justice concernant les repas de substitution

« L’intérêt supérieur de l’enfant », c’est le principe rappelé par la justice en annulant la décision adoptée par la municipalité de Chalon sur Saône. Cette dernière visait à mettre fin à la distribution des menus de substitution dans les cantines scolaires.

 

Ce principe essentiel, stipulé par la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, précise en effet que « Dans toutes les décisions qui concernent les enfants, qu’elles soient le fait des institutions publiques ou privées de protection sociale, des tribunaux, des autorités administratives ou des organes législatifs, l’intérêt supérieur de l’enfant doit être une considération primordiale». Musulmans de France est très attachée à l’importance de veiller au respect de ce principe autant qu’à la protection des droits des enfants.

 

Les  enfants ne doivent être ni privés, ni obligés de consommer des aliments en particulier.

 

Musulmans de France se réjouit de la position attentionnée exprimée par la justice à l’égard des enfants de la nation en espérant que celle-ci devienne l’attitude qui guide les pratiques et les choix des institutions publiques et des responsables politiques.

 

Le 28Août 2017,

Musulmans De France

Commentaires (0)

*

Copyright UOIF 2013. Tous droits réservés - Powered by UOIF