L’identité des six victimes de l’attentat

Six personnes ont péri, hier soir, à la grande mosquée de Sainte-Foy lors d’un attentat sans précédent perpétré à Québec. Les autorités québécoises ont confirmé l’identité des victimes en début de soirée, lundi.

 

Azzeddine Soufiane

 

57 ans, propriétaire de la boucherie Assalam et originaire du Maroc.

Azzeddine Soufiane était l’une des figures de la communauté musulmane de Québec. Azzeddine Soufiane était propriétaire de la boucherie hallal Assalam, située sur le chemin Sainte-Foy, mais il était passionné de la géologie et avait entrepris un doctorat à l’INRS sur l’étude de la croûte terrestre en Nouvelle-Écosse, dans l’Arctique canadien et sur l’île d’Anticosti. L’homme d’origine marocaine est arrivé au Québec il y a près de 30 ans.

 

Abdelkrim (Karim) Hassane

 

41 ans, analyste programmeur et originaire d’Algérie.

Son nom apparaît dans plusieurs médias algériens. Il travaillait en tant qu’analyste programmeur au Centre de services partagés du Québec depuis 2014. Ce père de trois filles, dont la plus jeune est âgée d’à peine quelques mois, avait immigré dans la Belle Province depuis cinq ou six ans. Il avait habité à Montréal avant de s’installer à Québec.

 

Khaled Belkacemi

 

60 ans, professeur à l’Université Laval et originaire d’Algérie.

Formé au Québec et en Algérie, Khaled Belkacemi détenait deux doctorats en génie chimique, selon son curriculum vitae publié par l’Institut de la nutrition et les aliments fonctionnels, dont il était membre. L’homme de 43 ans était professeur à l’Université Laval au département des sols et de génie agroalimentaire. Il était père de trois enfants dont un bébé de moins d’un an.

 

Aboubaker Thabti

 

44 ans, pharmacien et originaire de Tunisie.

Son décès a été confirmé par l’ambassade de Tunisie au Canada, qui a rapporté que deux autres individus d’origine tunisienne avaient été blessés dont un grièvement. Selon Le Soleil, il est débarqué à Québec en 2012, était pharmacien de formation et résidait dans le secteur de Sainte-Foy et travaillait comme chef d’équipe dans une entreprise. Sa femme tenait une garderie en milieu familiale. L’homme dansla quarantaine était père de trois enfants dont l’un d’eux avait obtenu sa nationalité le 3 septembre 2015. M. Thabti avait quitté la Tunisie, pour éviter les guerres et offrir une meilleure éducation à leurs enfants. Il avait fait sa demande d’immigration en 2008.

 

Mamadou Tanou Barry

 

42 ans, comptable et originaire de la Guinée.

Père de deux enfants, un garçon de 3 ans et une fillette de 1 an et demi, Mamadou Tanou Barry oeuvrait comme comptable dans une compagnie au centre commercial Place de la Cité. Il avait quitté sa Guinée natale pour le Québec en 2011 et avait obtenu sa nationalité canadienne. Il demeurait dans un appartement sur la rue de La Pérade, à Sainte-Foy.

 

Ibrahima Barry

 

39 ans, informaticien et originaire de la Guinée.

D’origine guinéenne, Ibrahima Barry était un informaticien employé par la fonction publique. Il était père de quatre enfants, deux filles de 13 et 7 ans, et deux garçons de 3 et 2 ans. Ibrahima Barry, qui était au Québec depuis 2011, était un ami proche de Mamadou Tanou Barry. Les deux hommes voyageaient souvent ensemble. Il détenait également sa nationalité canadienne. «Sa conjointe était déjà très dépressive et malade. C’est pourquoi nous attendions le soutien au niveau psychologique avant de lui faire l’annonce», a indiqué le président de l’Association des Guinéens à Québec, Souleymane Bah. Ibrahima Barry demeurait également sur la rue de La Pérade, à Sainte-Foy.

 

 

Une pensée pour leurs familles,  que Dieu leur fasse miséricorde.

 

Source : Radio Canada

Commentaires (1)

*

Copyright UOIF 2013. Tous droits réservés - Powered by UOIF