François Hollande: les musulmans français ont « les mêmes droits, les mêmes devoirs que tous les citoyens »

En visite à l’Institut du monde arabe de Paris, ce jeudi, François Hollande s’est adressé aux Français musulmans, « premières victimes du fanatisme », selon lui. Tout en rappelant les valeurs de la République, notamment la laïcité, il les a appelés à se sentir « protégés » et s’est montré ferme contre « les amalgames et les confusions ».

 

« L’islam est compatible avec la démocratie », a rappelé le president de la République.©Présidence de la République

 

L’Union des organisations islamiques de France (UOIF), réclamait un « geste fort vers les musulmans » de la part de François Hollande. C’est chose faite. Suite à l’annulation de dernière minute d’un sommet sur l’Ukraine, au Kazakhstan, le chef de l’Etat a saisi l’occasion de se rendre à l’ouverture d’un forum international, à l’Institut du

 

En préambule de son discours, le président de la République a rappelé que « l’islam est compatible avec la démocratie » et que « les Français musulmans ont les mêmes droits, les mêmes devoirs que tous les citoyens ». Eux qui sont les « premières victimes du fanatisme, du fondamentalisme et de l’intolérance », selon le chef de l’Etat, « doivent être protégés », alors que les actes islamophobes se multiplient suite à la vague d’attentats qui a frappé le pays.

 

« Nous devons refuser les amalgames et les confusions », a insisté à ce sujet François Hollande pour qui « les actes antimusulmans comme antisémites doivent être punis sévèrement ». En appelant à la laïcité, qui « respecte toutes les religions », il a ainsi assuré que l’ordre républicain sera « exercé fermement face à ceux qui s’en prennent à tous les lieux de culte ».

 

« L’islamisme radical s’est nourri de toutes les contradictions, de toutes les influences, de toutes les misères, de toutes les inégalités, de tous les conflits non réglés », a déploré le chef de l’Etat. Se voulant tout à la fois ferme et apaisant, il a tenu à rappeler que le monde arabe doit regarder la France comme un « pays ami ». Mais un ami intransigeant, qui a aussi « des règles, des valeurs. Et parmi elles, il y en a une qui n’est pas négociable, c’est la liberté, c’est la démocratie ».

 

Aux « menaces » qui veulent « séparer », il a opposé les « liens tissés dans les siècles passés et confortés par (les) échanges » entre la France et le monde arabe. « Nos sorts sont scellés », a-t-il sobrement résumé.

 

L’objectif du chef de l’Etat était de rappeler qu’il ne confond pas terrorisme et islam, tout en veillant à ne pas « communautariser le débat », souligne son entourage. Ainsi, aucun déplacement dans une mosquée n’est prévu. Pourquoi s’être rendu à la grande synagogue de Paris en début de semaine, dans ce cas? « Quatre juifs sont morts parce qu’ils étaient juifs. Si le président n’était pas allé à la synagogue, personne ne l’aurait compris », rappellent ses conseillers.

 

Source : France Soir

Commentaires (1)

*

  1. Oum Youssef

    « L’Union des organisations islamiques de France (UOIF), réclamait un « geste fort vers les musulmans » de la part de François Hollande. C’est chose faite. Suite à l’annulation de dernière minute d’un sommet sur l’Ukraine, au Kazakhstan, le chef de l’Etat a saisi l’occasion de se rendre à l’ouverture d’un forum international, à l’Institut du monde arabe. »
    Merci monsieur le président pour ce déplacements très important pour les « FRANCAIS MUSULMANS » le mot est écrit avec un F mjuscule et les Non Français musulmans c’est qui??? nous on se contente toujours des miettes.
    Pour l’UOIF c’est chose faite « un geste fort pour les « musulmans » ouvrez bien yeux et oreilles il a parlé des Français musulmans » il doit bien ce geste n’y avaient ils pas des chefs d’Etats arabes (un roi et une reine du jamais vu) et les Français musulmans qui ont participé à la marche. Non est ce cela ou l’annulation de son voyage??
    UOIF vous me decevez et certainement beaucoup de musulmans de France.

Copyright UOIF 2013. Tous droits réservés - Powered by UOIF