ATTAQUE TERRORISTE CONTRE DEUX MOSQUEES, DES DIZAINES DE MORTS

 

Ce vendredi 15 mars 2019, une attaque terroriste abjecte a eu lieu contre deux mosquées de la ville néo-zélandaise de Christchurch. Ces attaques coordonnées ont eu lieu pendant l’office du Vendredi (joumou’a) moment où les deux mosquées sont pleines, les fidèles s’y rendant nombreux et en famille.
 
Selon le bilan officiel actuel, quarante-neuf personnes sont mortes, dont des enfants, et une vingtaine de personnes ont été grièvement blessées.
 
Selon le gouvernement néo-zélandais, par la voix de la première ministre Jacinda Ardern qui a qualifié cette attaque de terroriste, les quatre suspects sont issus de la mouvance d’extrême-droite et ont bien planifié les deux attaques simultanées. Ces suspects ne faisaient pas l’objet de surveillance particulière selon la police. Dans une énième manifestation de haine et de propagande, les assaillants, équipés d’une go-pro (mini caméra qui se fixe sur la personne) ont filmé et mis en ligne (live) cette barbarie sur les réseaux sociaux. En faisant cela, leur détermination et leur intention étaient sans équivoque, et si cela était utile, ils démontrent leur absence de scrupules ou d’une once d’humanité. 
 
Parmi les victimes, figurent des personnes dites « migrants » qui ont fui les horreurs de la guerre pour trouver la paix et construire un nouvel avenir. Comme l’a dignement rappelé la première ministre Jacinda Ardern, ces hommes et ces femmes « ont choisi de faire de la Nouvelle-Zélande leur pays, et c’est leur pays. Ils sont nous. La personne qui a commis cette violence contre nous ne l’est pas ». La Première ministre a également déclaré que ce jour « restera comme l’un des jours les plus sombres de la Nouvelle-Zélande. »
 
Musulmans de France tient à exprimer toute sa compassion envers les victimes et leurs proches. Nous prions Dieu d’accueillir les défunts dans Son infinie miséricorde et d’apaiser la douleur des proches, familles, amis, collègues et témoins qui seront marqués à jamais par cette barbarie abjecte.
Musulmans de France condamne avec force cette attaque terroriste et espère que la justice néo-zélandaise fera toute la lumière sur cette attaque mais plus largement, sur les risques de récidives dans les groupuscules violents liés à l’extrême-droite.
 
Les musulmans dans le monde ont doublement été la cible des attaques terroristes dans plusieurs pays dont la France. Doublement car ils ont été victimes à la fois du terrorisme et de la stigmatisation honteuse et continue des musulmans. Ils ont payé de leur vie cette stigmatisation grandissante qui les vise sans contrariété. 
 
Avec amertume, Musulmans de France tient à rappeler que les actes anti-musulmans, l’islamophobie les discours de haine et le racisme rampants et latents, objectivés et connus mais pourtant non suffisamment combattus et dénoncés, favorisent le passage à l’acte en créant un climat délétère et nauséabond. Le drame qui frappe la Nouvelle-Zélande peut un jour survenir dans d’autres pays comme cela a déjà été malheureusement le cas au Canada. 
 
Musulmans de France est extrêmement préoccupée par la montée inéluctable et continue de l’islamophobie, par la banalisation des discours de haine et par cette forme particulière de racisme qui vise les musulmans parce qu’ils sont musulmans. En choisissant deux mosquées bondées, lieu de recueillement et de prières, c’est clairement l’appartenance à cette religion qui a causé la mort de ces dizaines d’innocents.
 
Plus que jamais, les musulmans de France demandent aux pouvoirs publics de ne plus tolérer les dérapages racistes auxquels nous assistons trop souvent de la part de certains politiques et de certains polémistes ou éditorialistes. Il est urgent de mettre en œuvre des campagnes d’envergure de lutte contre le racisme, l’islamophobie et l’antisémitisme. Toute haine de l’autre provient d’un même mal. 
 
En ce jour de prière de Vendredi, Musulmans de France appellent l’ensemble des imams à évoquer cette tragédie dans les prêches de ce jour  et de rassurer les fidèles par la communion fraternelle dans la prière. Nous les appelons à élever des prières en faveur des victimes et de leurs proches et de préserver la paix dans notre pays et plus largement dans le monde. 
Musulmans de France,
La Courneuve, le vendredi 15 mars 2019.

Commentaires (0)

*

Copyright UOIF 2013. Tous droits réservés - Powered by UOIF