Petits conseils pour beaucoup de réussite… inch’Allah. - L'Union des Organisations Islamiques de France

Petits conseils pour beaucoup de réussite… inch’Allah.

En étant maman de deux garçons, enseignante et étudiante, épouse et jeune femme aimant les folies originales, comment je fais au quotidien pour veiller à l’épanouissement de ma famille ? (mon conjoint travaille à temps complet et moi à temps partiel)

 

Avant- propos.

 

La première chose importante est de savoir pourquoi nous nous investissons (en quelconques projets de vie) et pour qui nous le faisons. Si nous avons la réponse qui par ailleurs peut être plurielle, alors il est plus aisé de poursuivre et de persévérer notre projet de vie.

 

Secondement, il convient de se rappeler que la femme n’est pas l’homme, et que dans une société qui semble avoir oublié le volet « maternité », une femme- mère est d’emblée sujette à plus de difficultés dans sa propre réalisation. Or, pour être une maman heureuse et accomplie il faut d’abord être une femme heureuse s’aimant pour pouvoir aimer.

 

Enfin, je refuse l’appellation wonderwoman car je n’ai pas de « supers pouvoirs » et refuse de vivre dans l’inquiétude et l’angoisse de ne pas pouvoir l’être un jour.

Méfions-nous de cet imaginaire de la wonderwoman qui impose un impératif à la perfection et une injonction à l’excellence qu’une femme -une vraie femme- ne peut supporter.

 

Je peux commencer mes conseils.

 

  • La veille de jour d’école : préparer sa propre tenue et celles des enfants.

 

  • Anticiper le repas du lendemain. En semaine je fais que des plats simples, rapides et complets. Je n’improvise pas et fais mes courses selon les recettes. Les plats long à réaliser je les laisse pour le week-end ou les vacances.

 

  • Après avoir déposé mes enfants à l’école, je ne fais ni le ménage ni courses, j’en profite justement pour travailler sur ma première priorité qui est ma recherche universitaire. Trois fois par semaine de 9 heure à 11 heure, je ne bouge pas de mon bureau à domicile. Il me reste 45 minutes pour mettre la table avant d’aller récupérer mes enfants.

 

  • Il est primordial de bloquer un créneau régulier dans son emploi du temps pour travailler son objectif. En respectant cette règle de 2 heures trois fois par semaine je parviens à consacrer 6 heures pour mes études. Et je sais aujourd’hui que je dois ma progression à cette régularité alhamdulillah.

 

  • Je mets les garçons à la cantine deux fois par semaine pour m’alléger un peu et faire les courses à la pause déjeuner, moment où il y a le moins de monde.

 

  • Je fais des TO DO LIST tout le temps, j’écris ce que j’ai à faire et je refais mon emploi de semaine en semaine.

 

  • Le lundi, mon conjoint ne travaille pas, il prend alors le relais.

 

  • Chaque mardi, je vais à l’université pour assister à des séminaires, étant enseignante contractuelle en philosophie, il faut que j’actualise toujours mes connaissances. Je m’absente alors de 6 heure du matin jusqu’à tard le soir. Mon conjoint dépose les enfants à la garderie à 7 heure et les récupère à 18 heure.

 

  • Lorsque je suis en poste, je travaille généralement 3 fois par semaines, je dépose donc les garçons à la garderie avant le boulot et les récupère après.

 

  • Le mercredi les garçons font des activités sportives (gymnastique et natation).
  • Je suis 100% disponible pour eux.

 

  • Le samedi c’est école arabe la matinée.

 

  • Pour l’apprentissage des sourates et de la langue arabe : chaque soir je récite 3 fois la sourate en entier et la laisse tourner 15 minutes dans le téléphone, ils s’endorment avec. En journée et sur le trajet de l’école, on répète chaque jour un verset.

 

  • Pour l’alphabet, ils apprennent avec un puzzle et répètent avec le papa en semaine le soir

 

  • Le dimanche c’est la Famille ! mon conjoint est de repos, nous sortons, flânons, regardons des films .. c’est un jour où nous faisons tout et n’importe quoi.

 

 

En conclusion, 5 conseils précieux qui peuvent vous permettre de vivre avec plus d’harmonie :

 

  • Classer ses priorités
  • Prendre soin de son mental ceci passe par la spiritualité et le sport
  • Ne pas se lancer dans trop de tâches à la fois.
  • Revoir sa fréquentation et son cercle proche : s’éloigner des mauvaises ondes, de ceux qui nous font perdre notre temps, des gens pessimistes et défaitistes. Car cela impacte notre productivité et notre Bien être.
  • Respecter les heures de prières. Car c’est quelque part une discipline de

 

 

Amal T.

Pour le département Famille

Musulmans de France

 

Commentaires (0)

*

Copyright UOIF 2013. Tous droits réservés - Powered by UOIF