Lettre d’un égyptien chrétien au président Morsi

plume

Monsieur le président Mohamed Morsi, mes salutations,

 

Un égyptien chrétien vous écrit, il s’appelle Ramy Jan, de religion chrétienne, fondateur du mouvement « chrétiens contre le coup d’état ».

 

Tout d’abord, Monsieur le président, je m’excuse de ne pas avoir voté pour vous dès le début. J’étais comme le reste des égyptiens : on nous a brouillé l’esprit par les nombreux mensonges sur les frères musulmans et sur vous, avant que les choses ne s’éclaircissent pour moi.

 

Monsieur le président, vous êtes apparus aujourd’hui au tribunal issu du coup d’état comme un symbole de la liberté et de la dignité ; un symbole de l’idée de la résistance. Vous avez inspiré le monde entier par la grandeur de votre attitude. Vous n’êtes plus uniquement le président d’Egypte, vous êtes devenus le symbole de liberté de l’époque moderne.

 

Monsieur le président, vous êtes celui qui a le plus préservé les adeptes des autres religions. Vous n’êtes apparus que protecteur de tous les égyptiens, musulmans et chrétiens, et mêmes les juifs parmi eux. Ce que nous faisons même s’il est peu, c’est le moindre que nous pouvons faire pour ce que vous avez fait pour l’Egypte : Vous avez ancré le principe de la démocratie que l’armée n’a pas supporté, car dans la croyance des soldats, la démocratie n’existe pas, ils ne connaissent que les ordres.

 

Au terme de ma lettre, je vous remercie, monsieur le président, et résistez, résistez, car vous nous avez appris la résistance.

 

La question n’est pas les frères musulmans … la question est un peuple qu’on a humilié.

 

(Ramy Jan est un journaliste copte au journal « al-fajr », il est également fondateur du mouvement « chrétiens contre le coup d’état »)

 

Traduction Havre de savoir

Commentaires (0)

*

Copyright UOIF 2013. Tous droits réservés - Powered by UOIF